Auteur : Connaissance Hellénique

Arielle Chopard a lu pour vous « La jument de Socrate » d’Elisabeth Laureau-Daull.

Arielle Chopard a lu pour vous « La jument de Socrate » d’Elisabeth Laureau-Daull.

► Lu pour vous (ὁ λύχνος n° 148, novembre 2017, quarantième année, article sept). Xanthippe parviendra-t-elle à sauver Socrate ? Elisabeth Laureau-Daull, La jument de Socrate,  Les éditions du sonneur, Paris, 2017, 128 pages, ISBN: 978-2-37385-05-12 Il est venu le moment des longues lectures sous la couette ou, pour les chanceux, devant la cheminée. Et en attendant les cadeaux sous le sapin, on se plongera avec délectation dans La jument de Socrate. Ce petit livre est délicieux et très original : c’est la voix de Xanthippe, la jument jaune, l’épouse … Continuer la lecture de Arielle Chopard a lu pour vous « La jument de Socrate » d’Elisabeth Laureau-Daull.

Le numéro florilège des 40 ans de la revue est paru

Le numéro florilège des 40 ans de la revue est paru

► PARUTION  (ὁ λύχνος, numéro 148, novembre 2017,  quarantième année, article six) Connaissance hellénique, Ο ΛΥΧΝΟΣ, Quarantième anniversaire, Petit florilège (1977-2017), réédité par C. Boudignon, illustration A. Chanut, mise page D. Blanc, Aix-en-Provence, 2017 296 pages, 16,50 €, ISBN 978-2-9561475-0-3 Un voyage dans la littérature grecque Le livre Collector qui rassemble 24 parmi les meilleurs articles de la revue papier Connaissance Hellénique (1977-2012) est paru, avec de merveilleuses illustrations d’A. Chanut. En 296 pages, le lecteur est invité à un voyage à travers la … Continuer la lecture de Le numéro florilège des 40 ans de la revue est paru

Jean-Claude Dutto : Saint Paul contre Eschyle

Jean-Claude Dutto : Saint Paul contre Eschyle

► NOUVEAU TESTAMENT  (ὁ λύχνος, numéro 148, novembre 2017,  quarantième année, article cinq)  A propos de l’ΑΝΑΣΤΑΣΙΣ (résurrection)     Amateurs de grec classique et/ou néotestamentaire, auriez-vous cru qu’un rapprochement était envisageable entre, d’une part, la tragédie grecque, plus précisément la pièce d’Eschyle intitulée Les Euménides (458 av. J-C), et, d’autre part, le fameux discours prononcé par Paul de Tarse, dit saint Paul, apôtre de Jésus-Christ, à l’Aréopage d’Athènes, tel que le rapporte le dix-septième chapitre des Actes des Apôtres (80-90 de notre ère) … Continuer la lecture de Jean-Claude Dutto : Saint Paul contre Eschyle

Janine Kaminski traduit quatre poèmes de Théodore Zaphiriou, extraits de « Porteurs »

Janine Kaminski traduit quatre poèmes de Théodore Zaphiriou, extraits de « Porteurs »

► LITTERATURE GRECQUE MODERNE (ὁ λύχνος, numéro 148, novembre 2017,  quarantième année, article quatre) Th. P. Zaphiriou, Ἀχθοφόροι (Porteurs), Athènes, Andy’s Publishers, 2016.            Depuis Les Chariots (2014) et avec Porteurs (2016), Th. Zaphiriou s’est fait le témoin ironique de son temps, qu’il a l’art de condenser dans quelques vignettes où le drame des réfugiés, la crise grecque ou le terrorisme djihadiste prennent la forme de paraboles où l’absurde affleure plus que l’émotion.          « J’ai à nouveau besoin d’une transfusion » s’exclame le Grec saigné par les … Continuer la lecture de Janine Kaminski traduit quatre poèmes de Théodore Zaphiriou, extraits de « Porteurs »

La recette des kollyva par Argyris Chionis, traduite en français par Janine Kaminski

La recette des kollyva par Argyris Chionis, traduite en français par Janine Kaminski

► LITTERATURE GRECQUE MODERNE (ὁ λύχνος, numéro 148, novembre 2017,  quarantième année, article trois) Αργύρης Χιόνης (1943-2011) Étant sain d’esprit…, éd. Κίχλη, 2016 Le dernier ouvrage, posthume d’Argyris Chionis est un peu son testament, comme le suggère le titre, Étant sain d’esprit… Ce sont des récits autobiographiques, fantaisistes, parodiques, avec le sens de l’absurde et de la dérision qui caractérise, avec la mélancolie, toute son œuvre. Poèmes et contes se sont succédé de 1966 à 2010, dont plusieurs de ces derniers récompensés par des prix [1]. … Continuer la lecture de La recette des kollyva par Argyris Chionis, traduite en français par Janine Kaminski

Bernard Boyaval : A propos de la formule épigraphique « Personne n’est immortel »

Bernard Boyaval : A propos de la formule épigraphique « Personne n’est immortel »

➤ Epigraphie grecque  (ὁ λύχνος n° 148, novembre 2017, quarantième année, article deux) « PERSONNE N’EST IMMORTEL — EN CE MONDE »     Développée à satiété par les graveurs antiques, d’Egypte et d’ailleurs, cette affirmation a embarrassé bien des commentateurs. En effet, proclamer que tous les vivants sont voués à l’anéantissement individuel n’était, à première vue, acceptable que par des milieux préparés à cette échéance par une imprégnation de pensée païenne. Mais cette perspective pouvait heurter des consciences chrétiennes en passant sous silence la possibilité d’une survie spirituelle. … Continuer la lecture de Bernard Boyaval : A propos de la formule épigraphique « Personne n’est immortel »

Christian Boudignon, « Troubadour, un mot d’origine grecque ou un mot d’origine arabe ? »

Christian Boudignon, « Troubadour, un mot d’origine grecque ou un mot d’origine arabe ? »

►  Vous parlez grec et vous ne le saviez pas (n°38) CHRONIQUE LINGUISTIQUE SUR LES MOTS GRECS DU FRANÇAIS POPULAIRE (ὁ λύχνος n° 148, novembre 2017, quarantième année, article premier) Troubadour : un mot d’origine grecque ou un mot d’origine arabe ?     Les troubadours n’en finissent pas de nous faire rêver, surtout le premier, Guillaume IX d’Aquitaine, comte de Poitiers, un sacré bonhomme qui “vient juste de trouver” son poème “en dormant sur un cheval” (Qu’enans fo trobatz en durmen
 / Sus un chivau). … Continuer la lecture de Christian Boudignon, « Troubadour, un mot d’origine grecque ou un mot d’origine arabe ? »

Editorial et sommaire du n° 147 de juillet 2017 de « Connaissance hellénique »

Editorial et sommaire du n° 147 de juillet 2017 de « Connaissance hellénique »

Nous avons fêté début juillet dans un bon restaurant l’arrivée du numéro collector de nos quarante ans. Il sera disponible en septembre pour le prix de 17 € avec 24 articles sélectionnés dans nos anciens numéros (comme les 24 lettres de l’alphabet) et 24 petits dessins originaux. En attendant, il est toujours temps de vous abonner (voir onglet ci-dessus). Et voici le sommaire du numéro de juillet 2017 : 1. J.V. Vernhes : Une étymologie pour Ναυσικάᾱ (ᾰᾱ) ? https://ch.hypotheses.org/1898 2. J. Kaminski : Fiel et miel … Continuer la lecture de Editorial et sommaire du n° 147 de juillet 2017 de « Connaissance hellénique »

Christian Boudignon, Vous parlez grec et vous ne le saviez pas (n°37)

Christian Boudignon, Vous parlez grec et vous ne le saviez pas (n°37)

► CHRONIQUE LINGUISTIQUE SUR LES MOTS GRECS DU FRANÇAIS POPULAIRE (ὁ λύχνος n° 147, juillet 2017, article neuf) À ramasser à la petite cuillère     “Dansons la carmagnole”, la java ou la salsa ! Il y a des moments savoureux dans la vie ! Les gens qui vous expliquaient qu’ils étaient prétendument le progrès sont soudain renvoyés dans les oubliettes de l’Histoire. Les langues vivantes ou anciennes qu’on piétinait allégrement au collège, au nom du peuple et d’une Révolution culturelle d’un autre temps, ont soudain suscité … Continuer la lecture de Christian Boudignon, Vous parlez grec et vous ne le saviez pas (n°37)

Jean-Victor Vernhes présente Philon d’Alexandrie

Jean-Victor Vernhes présente Philon d’Alexandrie

► LITTERATURE JUDEO-GRECQUE, ὁ λύχνος, numéro 147, juillet 2017,  quarantième année, article sept. Philon d’Alexandrie et le judaïsme alexandrin     Les Juifs en Egypte La présence de Juifs en Égypte remonte à une très haute antiquité. L’archéologie révèle que dès le 14e siècle av. J.-C., des Juifs y ont séjourné. Mais après l’exode vers la Terre promise, rien ne semble avoir subsisté de cette ancienne communauté. Après la chute de Jérusalem, en – 681, il y eut une nouvelle émigration juive vers l’Égypte … Continuer la lecture de Jean-Victor Vernhes présente Philon d’Alexandrie

J.V. Vernhes donne sa traduction française du traité « De la confusion des langues » de Philon d’Alexandrie

J.V. Vernhes donne sa traduction française du traité « De la confusion des langues » de Philon d’Alexandrie

► LITTERATURE JUDEO-GRECQUE, ὁ λύχνος, numéro 147, juillet 2017,  quarantième année, article huit. PHILON D’ALEXANDRIE « De la confusion des langues » [Voici la traduction française intégrale et inédite de Jean-Victor Vernhes, maître de conférences honoraire de l’Université d’Aix-Marseille, des 198 chapitres du traité. On trouvera dans le précédent article une présentation de Philon d’Alexandrie] Ce traité s’ouvre par la citation intégrale du récit biblique de la Tour de Babel (Genèse, 11, 1-9). Puis l’auteur reprend le texte par verset, ou même par fragment de verset, … Continuer la lecture de J.V. Vernhes donne sa traduction française du traité « De la confusion des langues » de Philon d’Alexandrie

Christian Boudignon traduit pour vous deux lettres inédites de Nausicaa et d’Ulysse

Christian Boudignon traduit pour vous deux lettres inédites de Nausicaa et d’Ulysse

▶ ὁ λύχνος, numéro 147, juillet 2017,  quarantième année, article quatre.   Lettres de Nausicaa à Ulysse et d’Ulysse à Nausicaa traduites du grec pour la première fois par Christian Boudignon Mon ami helléniste Immanuel von Thunder den Tronck a trouvé, caché dans la reliure du manuscrit grec de la bibliothèque de l’Alcazar à Marseille, fonds principal n°103, quatre feuillets d’une belle écriture perlée du XIe siècle. En attendant l’édition critique qu’il prépare, il a bien voulu me communiquer le texte grec dont je livre … Continuer la lecture de Christian Boudignon traduit pour vous deux lettres inédites de Nausicaa et d’Ulysse

Ariel Chopard a lu pour vous deux livres pour enfant sur la guerre de Troie.

Ariel Chopard a lu pour vous deux livres pour enfant sur la guerre de Troie.

► Lu pour vous ; ὁ λύχνος n° 147, juillet 2017, quarantième année article six Un autre été avec Homère     « L’été où est-il,  où est-il l’été ? L’été où est-il ? » chantait Boby Lapointe. Eh bien, l’été est bien là et, que ce soit à la fraîcheur d’une pièce aux volets soigneusement entrecroisés ou à la plage pour ceux qui ne redoutent pas les ardeurs d’Hélios, voici venu le temps privilégié de la lecture. Ce mois-ci, nous avons pensé aux petits comme aux grands avec deux ouvrages de … Continuer la lecture de Ariel Chopard a lu pour vous deux livres pour enfant sur la guerre de Troie.

Laurent Force a lu pour vous l’album pour enfants « Fadia Nicé » de L. Humbel et J. Cubaud

Laurent Force a lu pour vous l’album pour enfants « Fadia Nicé » de L. Humbel et J. Cubaud

► Lu pour vous ; ὁ λύχνος n° 147, juillet 2017, quarantième année article cinq La vie de Nicé, petite esclave grecque     Laure Humbel et Jean Cubaud,  Fadia Nicé ou l’histoire inventée d’une vraie esclave romaine, édition Sansouire, Nîmes, 2016, 84 p., 22euros, ISBN 979-10-91985-17-8 Les musées sont des endroits terribles. On y entre, et, à moins d’être accompagné d’enfants à qui l’on a promis un goûter, un tour de manège ou un plongeon à la piscine, on ne sait pas quand on en sort (le gardien qui ferme, … Continuer la lecture de Laurent Force a lu pour vous l’album pour enfants « Fadia Nicé » de L. Humbel et J. Cubaud

Antigone de Sophocle mis en scène par Ph. Brunet au Louvre en novembre 2017

Antigone de Sophocle mis en scène par Ph. Brunet au Louvre en novembre 2017

▶ Information L’Antigone et le Prométhée enchaîné au Louvre. [Connaissance Hellénique est heureuse de faire de la réclame pour deux très bons spectacles antiques de la compagnie Démodokos à la demande du Musée du Louvre à Paris.] Voici deux représentations théâtrales détaillées ci-dessous, susceptibles de vous intéresser, qui se dérouleront à la rentrée à l’auditorium du musée du Louvre en lien avec l’exposition Théâtre du Pouvoir : Mercredi 15 novembre 2017 à 20h : Antigone de Sophocle Mercredi 21 mars 2018 à 20h : Prométhée enchaîné d’Eschyle Le metteur en scène et fondateur de … Continuer la lecture de Antigone de Sophocle mis en scène par Ph. Brunet au Louvre en novembre 2017

B. Boyaval nous parle de la gloire des « parents » du roi Ptolémée

B. Boyaval nous parle de la gloire des « parents » du roi Ptolémée

➤ Epigraphie grecque  (ὁ λύχνος n° 146, mars 2017, quarantième année, article sept) UNE TRACE D’ÉCHANGE ÉVERGÉTIQUE EN ÉGYPTE     Dans un poème funéraire nilotique dont le plus récent éditeur français a été E. Bernand, Inscriptions métriques de l’Égypte gréco-romaine, Paris, Les Belles Lettres, 1969, n°5 p. 53-58 et pl. 56, j’ai trouvé matière à un petit addendum aux pages de S. Bardet sur « Flavius Josèphe et l’évergétisme » ainsi qu’à sa bibliographie très détaillée dans Kentron 28, 2012, p. 89-110. Cette épitaphe commémore un officier lagide de haut rang, Apollônios fils … Continuer la lecture de B. Boyaval nous parle de la gloire des « parents » du roi Ptolémée

J. Kaminski  traduit pour vous sept poèmes de Patrocle Leventopoulos « Miel ou fiel »

J. Kaminski traduit pour vous sept poèmes de Patrocle Leventopoulos « Miel ou fiel »

► LITTERATURE GRECQUE MODERNE (ὁ λύχνος, numéro 147, juillet 2017,  quarantième année, article deux) Fiel et miel [1] Patrocle Leventopoulos, Κακίες και ακακίες, éd. Gavrielidis, Athènes, 2016. Commentant son livre, Patrocle Leventopoulos nous confie que c’est « un jeu…, tout ce qu’il dit recèle tantôt du miel tantôt du vinaigre » ; à vrai dire surtout du vinaigre car ce qui domine dans ces poèmes c’est le trait satirique, souvent facétieux, qui n’épargne ni le vénérable royaume des morts, ni le narcissisme des auteurs, ni les ambivalences du citoyen … Continuer la lecture de J. Kaminski traduit pour vous sept poèmes de Patrocle Leventopoulos « Miel ou fiel »

J.-V. Vernhes retrouve l’étymologie de Nausicaa

J.-V. Vernhes retrouve l’étymologie de Nausicaa

► ETYMOLOGIE GRECQUE,  ὁ λύχνος n° 147, juillet 2017, article un   Une étymologie pour Ναυσικάᾱ (ᾰᾱ) ? ou quand les simples gens sont plus savants que les hellénistes ?   [Cet article est le remaniement d’une conférence faite à Marseille pour les 20 ans de l’association Nausicaa] Si on regarde en grec les noms propres, certains ont un sens bien évident : dans Δημοσθένης, Démosthène, on voit apparaître ὁ δῆμος, ‘le peuple’ et τὸ σθένος, ‘la force’. Dans l’épopée homérique nous avons Νέστωρ, Nestor, c’est à dire ‘le … Continuer la lecture de J.-V. Vernhes retrouve l’étymologie de Nausicaa